3 erreurs de négociation à éviter dans un investissement immobilier

Pour qu’un investissement immobilier puisse être des plus rentables, il est essentiel d’arriver à acheter le bien à un bon prix. Nous allons faire le tour de la question et voir quelles sont les trois erreurs de négociation à éviter impérativement quand vous investissez dans l’immobilier.

 

h

o3 erreurs de négociation à éviter
dans un investissement immobilier

Retrouvez la version vidéo de cet article sur ma chaîne YouTube en cliquant ici

Ne pas vous fixer de limite

Avant d’entamer une négociation pour l’achat d’un bien immobilier, vous devez d’abord vous fixer une limite de prix. Il s’agit d’un prix plancher que vous devez établir en prenant en compte le montant des charges, tout ce que va vous coûter le bien, et à combien vous allez le louer.

Cela va vous permettre de connaître le seuil à ne pas franchir lorsque vous allez négocier. Durant la négociation, il y aura certainement une partie où vous proposez un prix et une autre où le vendeur effectue une contre-offre en remontant le prix. Vous devrez être vigilant et veiller à bien respecter le seuil que vous ne devez pas franchir, quitte à laisser partir le bien.

A un moment donné, vous pourrez vous dire que ce n’est pas grave si cela vous coûte 5 000 ou 10 000 euros de plus et que vous allez optimiser votre placement en louant le bien à un montant plus élevé par rapport à ce qui a été prévu. Si vous arrivez à le louer plus cher, tant mieux, vous aurez du cash-flow supplémentaire. Mais en matière de rentabilité, ce n’est pas le bon calcul.

Il est alors impératif de vous fixer une limite et de la respecter, que ce soit pour les données, le montant du loyer ou le type d’exploitation.

 

Négliger le vendeur

Il est également essentiel que vous vous intéressiez au vendeur. Le but est de savoir dans quelles conditions il a acheté son bien et celles dans lesquelles il le vend.  Pour ce faire, vous devez essayer d’avoir le maximum d’informations : pourquoi il vend son appartement ou sa maison, depuis combien de temps il l’a, s’il a encore des crédits à la banque…

Toutefois, si vous avez le vendeur devant vous, évitez de lui poser les questions directement mais procédez plutôt par des questions détournées (ça fait longtemps que vous avez ce bien ? C’est dommage de vous en séparer…).

Il ne faut pas rester centré sur vous-même, sur votre prix et sur ce que vous voulez faire. Au contraire, vous devez tenter d’en savoir le plus possible sur le vendeur. Cela va vous permettre d’avoir des éléments pour la négociation.

 

Dénigrer le bien

Cette troisième erreur est la plus courante dans une phase de négociation. Beaucoup d’investisseurs, lors de la visite d’un bien, ne font que le dénigrer en ne citant que les aspects négatifs (il est mal placé, il est sombre, il y a beaucoup de charges, il y a beaucoup de travaux à faire…).

Pourtant, comme vous ne savez pas dans quelles circonstances le vendeur met en vente son bien, ce que vous devez penser, c’est que surement, il tient à son bien et que c’est peut-être à contrecœur qu’il s’en sépare. Si vous critiquez son appartement ou sa maison, c’est comme si vous le critiquiez lui-même.

Si déjà, le vendeur est contraint de vendre son bien et qu’en plus, vous ne faites que le critiquer, il sera moins ouvert à la négociation et choisira de le vendre à un acheteur plus sympathique, qui lui offre une meilleure impression (et qui a vraiment envie d’acquérir son bien).

Ce que vous devez faire, c’est évoquer les côtés positifs du bien. Certes, vous pouvez parler des points négatifs, d’ailleurs, cela peut vous servir à justifier le fait que vous négociez ; mais faites-le avec tact. Listez plutôt les aspects positifs en premier et c’est après que vous devez ajouter les remarques négatives. Dans ce cas-là, vous ne dénigrez pas le bien, puisque vous n’avez pas fait qu’énumérer ses failles mais également mentionné ses atouts.

Formation GRATUITE en 12 Modules Vidéo
111111111
Découvrez les 12 étapes INDISPENSABLES à connaitre pour réussir vos projets immobiliers...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge