Investir Dans Un Parc Eolien

Investir Dans Un Parc Eolien

Lorsque l’on parle d’investissement rentable et sure, c’est à l’immobilier que  l’on pense. Mais que faire de l’argent gagné ? (à part le dépenser). Quentin nous parle ici d’un secteur qu’il connait particulièrement. 

 

5 Bonnes Raisons d’Investir
Dans Un Parc Éolien

Vous ne le savez sans doute pas, mais il est tout à fait possible d’investir dans un parc éolien.

Ni de la bourse, ni de l’immobilier, ni des obligations, ce type d’investissement est un peu différent des outils d’épargnes habituels en France.
Les Allemands et les Danois en sont très friands et y placent une partie de leur épargne… Et ils n’ont pas tard.

Voici 5 raisons d’investir dans un parc éolien !

1. Écologique

En pensant « éolien », on pense immédiatement « écologie » ! C’est la première et la plus évidente de raisons d’investir !
L’éolien est un moyen de production de l’électricité :

  • Propre : pas de pétrole, pas de CO2, pas de déchets.
  • Renouvelable
  • Durable : les parcs éoliens sont prévus pour durer 20 ans, mais il est possible de prévoir de les prolonger sans prendre de risques.
  • Recyclable : si, à la fin de la vie d’une éolienne, on décide de la retirer, aucun problème ! On la démantèle : l’acier et le cuivre (98 % du poids de la machine) se recyclent, le béton de la fondation aussi (en matériaux routiers). Si ne reste aucune pollution sur site. Quelle autre filière peut se targuer d’un démantèlement aussi propre !
  • Efficace : contrairement à ce que disent les opposants, les éoliennes sont aujourd’hui des outils de production de l’énergie efficaces ! Certes, le vent ne souffle pas tous les jours, mais tant qu’on se situe en dessous de 15 % d’éolien dans le mix énergétique, cela ne pose pas de problème. Aujourd’hui, en France, nous sommes à 2 %, il y a donc de la marge.

2. Local

Lorsque vous investissez en bourse, vous ne savez pas vraiment où va l’argent, quel pays cela enrichira.
En investissant sur un parc éolien, vous investissez sur un projet local ! Vous savez tout à fait où il se trouve et vous pouvez aller voir votre épargne produire de l’électricité.
Il y a un petit bémol, c’est que vous ne pourrez pas forcément trouver un parc qui se monte tout près de chez vous et qui ouvre son capital au public.

3. Vous diversifiez votre épargne

Une crise boursière ? Une crise immobilière ? L’éolien ne connaît pas cela !
L’éolien a deux particularités :

  • C’est un outil industriel. J’entends par là, que les aléas financiers et immobiliers n’interfèrent pas dans le montage d’un projet.
  • Son « carburant » ne dépend pas des aléas économiques mais uniquement de la météo.

Ainsi, c’est un très bon placement de diversification.

4. Sécurisé sur 15 ans

En France, il y a un « tarif de rachat » de l’énergie éolienne.
Celui-ci garantit un revenu sur quinze ans. Par conséquent, pas de soucis sur la partie « vente » de l’électricité produite durant cette période.
Il y a n néanmoins tout de même des risques :

  • Absence de vent : mais on ne monte pas un parc sans avoir étudié le vent. Il peut y avoir une ou plusieurs mauvaises années, mais rarement quinze de suite.
  • Pannes.

Même au-delà de 15 ans, la vente d’électricité n’est pas forcément un problème. Pourquoi ?
Avez-vous entendu parler de crise énergétique ? De pic pétrolier ? De sécurité nucléaire ? Évidemment, ces facteurs impliquent que l’énergie du future sera rare et chère…

Au bout de 15 ans, les éoliennes sont remboursées, les prix de revient diminuent considérablement. Hors, durant les 15 premières années, le prix de revient de l’énergie éolienne est de 8,2 centimes/kWh (vous vous payez 12 centimes). Par comparaison, aujourd’hui, on constate les prix de revient suivants :

  • Hydraulique (barrages – déjà amortis) : 2cts/kWh
  • Nucléaire ancienne génération (amorti) : environ 4 cts/kWh
  • Gaz : 6 à 8 cts/kWh (montera avec les cours du gaz)
  • Charbon : 5 à 10 cts/kWh
  • Nucléaire EPR : estimé entre 7 et 12 cts/kWh
  • Pétrole : 15 cts/kWh
  • Solaire : >20 cts/kWh

On ne constate donc que l’éolien est déjà compétitif.
Ainsi, au delà de 15 ans, il n’y a pas de crainte à avoir sur la revente de courant et donc sur les revenus de du parc.

5. Rentable.

J’ai volontairement gardé cette raison pour la fin. Vous imaginez combien ?

  • Un livret A ? Non, mieux que ça…
  • Une assurance-vie en euros ? Encore mieux !

La rentabilité varie selon les lieux et les éoliennes choisies, mais
une rentabilité nette de 4 à 5 % est tout à fait envisageable.

Mieux encore !

  • Si l’inflation sur l’énergie est supérieure à l’inflation « normale », vous pourrez espérer gagner encore 1 ou 2 %.
  • Si le choix est fait de prolonger l’éolienne au-delà de 20 ans (durée prévisionnelle de vie), la rentabilité pourrait gagner encore 2 %. Soit 6 ou 7 % !

Comment investir dans un parc éolien ?

En France, c’est un marché de niche, les projets éoliens dont le financement est ouvert au public ne sont pas légions ! Mais il y en a tout de même quelques-uns chaque année. J’explique en détail comment faire dans cet article .

Se renseigner sur cet investissement.

On ne va pas en bourse sans rien n’y connaitre !
C’est pareil pour l’éolien, il convient donc de se renseigner un peu avant d’investir, je vous invite donc avant de vous lancer à vous renseigner sur l’investissement éolien :
• Livres
• Internet
• Entreprise travaillant dans le secteur.

À vous de jouer maintenant !

Merci Quentin.

Cet article a été rédigé par Quentin DELESCLUSE, du blog investissement-immobilier-en-direct.fr

Formation GRATUITE en 12 Modules Vidéo
111111111
Découvrez les 12 étapes INDISPENSABLES à connaitre pour réussir vos projets immobiliers...

Formation Offerte en 12 Modules Vidéo

Découvrez les 12 étapes INDISPENSABLES à connaitre pour réussir vos projets immobiliers...

Vos informations sont en sécurité

Formation Offerte en 12 Modules Vidéo

Découvrez les 12 étapes INDISPENSABLES à connaitre pour réussir vos projets immobiliers...

Vos informations sont en sécurité

Partagez16
Tweetez
+1
Partagez