5 Bonnes Raisons d’Investir Dans Un Appartement Meublé

Louer Un Appartement Meublé
Louer Un Appartement Meublé

Lors d’un investissement immobilier, c’est à la rentabilité que l’on juge une bonne affaire. L’une des solutions afin d’y parvenir est la location meublée. Olivier va donc nous révéler les bonnes raisons qui l’ont conduit à faire ce choix.

 

5 Bonnes Raisons d’Investir Dans Un Appartement Meublé

J’ai choisi il y a presque 4 ans d’investir dans l’immobilier en tant de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP).
En pratique, j’ai acheté un appartement de type F1 de 26m² que j’ai entièrement meublé et équipé et que je loue à présent essentiellement à des étudiants en location meublée.
Je connaissais initialement quelques avantages de ce type de location, mais avec le temps et l’expérience, j’en ai découvert d’autres.

Voici donc ce que je considère comme étant les principaux atouts de la location meublée :

1.    Une meilleure rentabilité

Avoir entièrement meublé et équipé mon studio pour un coût total de l’ordre de 2 300 €, me permet aujourd’hui de louer 25 % plus cher que les autres studios loués vide de ma copropriété.

Concrètement, un loyer de 565 € contre seulement 450 €. Autrement dit, en seulement 10 mois, j’obtiens plus de recettes locatives qu’en une année pleine en location vide.

Une situation rassurante qui permet de minimiser l’un des inconvénients du meublé : une rotation plus fréquente des locataires et par conséquent un plus grand risque de vacance locative.

Et au-delà des 10 mois, chaque jour loué en plus améliore donc le rendement.

Avec un rendement net de 6,64 % en 2012, obtenu avec une année de location pleine, je suis ainsi très proche de l’autofinancement.

2.    Se démarquer de la concurrence

Quand on regarde les petites annonces d’appartements à louer, les offres en location vide sont nettement plus nombreuses que les offres en location meublé.

Arriver à sortir du lot est important. Ça permet ainsi de louer plus vite et mieux.

Le caractère meublé créé, une première différence avec les logements vides. Mais le petit plus de la location meublée est d’offrir l’opportunité par une déco attrayante de créer un effet coup de cœur chez les candidats locataires.

Au sein même des offres de location meublé, avec un peu de savoir-faire et de goût, vous pouvez donc aussi vous démarquer !

Au final, une demande de location plus forte, et donc naturellement une situation « de force » plus confortable en tant que bailleur.

3.    Un meilleur suivi de votre bien

Souvent perçu comme un handicap du meublé, je vois aujourd’hui le changement fréquent de locataire comme un réel atout.

En effet, pouvoir intervenir 1, 2 voir 3 fois par an dans son bien, permet un entretien régulier. Nettoyer en profondeur les pièces humides, réparer les petits dégâts, changer un mobilier vieillissant.

Après 3 années et demi de location pleine, mon appartement est aujourd’hui dans un état proche du neuf.

Un état impeccable qui offre 2 avantages :

  • Justifier un loyer élevé et
  • Inciter les locataires à qui on propose une prestation de qualité, à respecter au mieux leur logement !

4.    Des opportunités de location saisonnière

Si vous avez équipé correctement votre appartement, il ne doit pas manquer grand-chose pour pouvoir le proposer en location à la semaine, au week-end voir à la nuit, en location saisonnière.

C’est ce que j’ai pu faire durant un été, de manière à combler une période sans étudiants.

Et contrairement à ce que l’on peut penser, il n’y a pas que dans les zones très touristiques que la demande de locations courtes existe

5.    Une niche fiscale

Avec ce statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP), les recettes locatives ne sont pas des revenus fonciers, mais des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Une première façon simple de bénéficier d’une imposition allégée est de déclarer en micro-BIC, et d’obtenir ainsi un abattement de 50 % sur les recettes brutes.

Déjà intéressant, mais la meilleure façon d’exploiter tout le potentiel de cette location meublée est de déclarer ses recettes sous le régime BIC réel. On pourra ainsi déduire tous ses frais, les intérêts d’emprunt notamment, mais surtout aussi l’amortissement de la valeur de son logement (le bien étant typiquement amorti sur 30 ans).

Un type d’imposition qui permet bien souvent d’avoir davantage de frais que de recettes et donc de n’avoir aucun impôt à payer sur les loyers perçus…

Cette dernière raison à elle seule pourrait suffire à justifier tout l’intérêt de la location meublée…

 

Merci Olivier.
Cet article a été rédigé par Olivier LOBET du blog plus-riche-et-indépendant.com

Formation GRATUITE en 12 Modules Vidéo
111111111
Découvrez les 12 étapes INDISPENSABLES à connaitre pour réussir vos projets immobiliers...

RENARD Jean-Luc

Je vous suis depuis quelques semaines.
J’ai consulté beaucoup d’articles et lu les commentaires qui en réalité m’ont décide d’investir dans l’immobilier.
Une fois de plus, votre article est des plus précieux et je vous en remercie.
J’attends donc la suite avec impatience.

Jean-Luc
Vietnam

Construire sa retraite

Entièrement en phase avec vous. La niche fiscale du LMNP constitue en soit un sacré avantage par rapport à la location nue.

Pour l’optimiser encore plus, il peut être pertinent d’y faire des travaux pour apporter une valeur ajoutée au bien et augmenter le loyer tout en générant un déficit foncier.
Articles récents de Construire sa retraite : Investir dans une maison de retraite médicalisée (EHPAD) : nouvel eldorado pour préparer sa retraite ?My Profile

Construire sa retraite

Bonjour Ludovic,

Nous avions déjà vu que vous faisiez déjà cette distinction sur votre blog, et à juste titre.
Cela dit la notion de « déficit meublé » ou « revenu meublé » n’a pas d’existence légale. La déclaration 2042c par exemple ne fait pas référence à cette notion. En fait on parle plutôt de déficit vis a vis du régime du bénéfice réel dans le cadre LMNP.
Notre expert comptable ne connaissait pas cette notion de déficit meublé.
Articles récents de Construire sa retraite : Investir dans une maison de retraite médicalisée (EHPAD) : nouvel eldorado pour préparer sa retraite ?My Profile

Didier

@Construire sa retraite

Conformément à l’article 156 du Code Général des Impôts la dénomination correcte est « déficits du foyer fiscal provenant de l’activité de location directe ou indirecte de locaux d’habitation meublés ou destinés à être loués meublés ».
Je préfère largement l’appellation déficit meublé que déficit foncier car les déficits sont traités différemment selon la catégorie de revenus dont ils sont issus. Les revenus fonciers sont pour la location nue, la location meublée relevant des BIC. Déficit foncier pour de la location meublée est donc à proscrire.
Les déficits fonciers tirés de la location de locaux d’habitation sont imputables sur le revenu global à hauteur de 10700 € (sauf l’éventuelle part provenant des intérêts d’emprunt), les déficits BIC issus de location meublée sont imputables sur le revenu global en LMP et uniquement sur les revenus de même nature lors des 10 années suivantes en LMNP.
Le système est déjà assez complexe (je vous invite à lire au moins une fois l’article 156 du CGI pour vous en convaincre) pour ne pas augmenter la confusion en utilisant des termes qui sont destinés à une autre catégorie.
Articles récents de Didier : L’Argent Des Autres : Une Vaste Fumisterie !My Profile

Charles de Liberté Financière

Bonjour Olivier,
Merci pour cet article très intéressant. Personnellement, je ne loue jamais en meublé, mais j’ai déjà considéré le faire parce que la demande est forte pour ce type de biens là où je suis. Mais, la force de l’habitude fait que je n’ai pas encore sauté le pas … !
C’est vrai ce que tu dis sur la décoration qui peut provoquer un coup de coeur chez le candidat locataire. J’ai déjà regardé beaucoup d’annonces de meublés, et il y a des propriétaires qui ont vraiment beaucoup de goût pour proposer des logements meublés pleins de charme (et donc justifier des prix très élevés). C’est quelque chose qui n’est pas possible si le logement est vide.
Allez, peut-être que je terminerai cet événement bloggueurs en m’y mettant aussi !
A bientôt.
Charles
Articles récents de Charles de Liberté Financière : Les 4 Etapes Pour Devenir Un Investisseur Immobilier MillionnaireMy Profile

damien

Super article.

En effet le turn-over des locataires est au premier abord contraignant pour les personnes qui pensent que investir dans l’immobilier est passif. Cela permet également d’avoir mais mise sur son bien et de pouvoir y pénétrer régulièrement afin d’opérer à diverses travaux de nettoyage et remise en état.
Je n’y avais pas pensé, mais les vacances d’été peuvent également être une très bonne période pour le saisonnier. Très bien vu!

Damien

Bonjour Olivier,

Pour 2300€, j’imagine que tu l’as très bien meublé! Personnellement j’en ai eu pour approximativement 1200€/appart (approximativement 20m², plus petit du coup)!
En plus de pouvoir justifier un loyer plus élevé, il est également possible de ré-évaluer le loyer entre deux locations, le meublé n’entre pas dans le cadre des logements dont le loyer à la relocation doit être indexé sur l’irl.

A bientôt
Damien
Articles récents de Damien : La vente à réméréMy Profile

loi duflot

je connaissais déjà un peu les avantages de la location meublé mais je vois également qu’il y en a pas mal d’autres que je n’avais pas envisagé.
ça reste de toute façon plus intéressant que louer nu.

Patricia

La location c’est quand même un vrai métier, pour avoir essayer, je ne pense pas retenter l’aventure, ce n’est pas pour tout le monde, et cela prends beaucoup de temps, pour ma part j’ai préféré tout vendre et me consacrer a mon entreprise, je trouve la fiscalité française de moins en moins attrayante pour investir dans de l’immobilier.
Articles récents de Patricia : Réserver une maison de retraite médicalisée n’est pas une tâche simple.My Profile

Jardingue

C’est sûr qu’en assurant une qualité du bien qu’on met à louer vous permet de le mettre sur le marché à prix élevé et ça ne rebutera pas pour autant les potentiels locataires. En tout cas, cet article est une source d’informations précieuses, merci beaucoup pour ces conseils.

YANN MARJAULT

Bonjour !
Actuellement propriétaire d’appartements, de maisons et d’immeubles de rapport, je ne pratique que de la location meublée et je suis totalement en accord sur les opportunités que cela ouvre.
Merci pour le partage de votre expérience.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge