5 bonnes raisons de gérer ses finances avant d’investir

Honneur aux invités !

Bien gérer ses finances
Bien gérer ses finances

Pour le premier article de cet événement inter blogueurs, j’ai choisi de commencer non pas par un modèle d’investissement, mais par la base de l’effet de levier.

Ce premier sujet est traité par Olivier, du blog Économiser & Investir.

 

 

5 bonnes raisons de gérer ses finances avant d’investir

1)    Mieux se connaître 

Se questionner sur sa capacité à entreprendre un investissement ; notamment immobilier (maison, appartement, garage, parking…).

Pour ce faire, ce dernier supposant réflexion, organisation et finances, il est nécessaire de s’assurer que l’on peut  financièrement « passer à l’action », et engager ensuite les démarches nécessaires pour la construction de son projet d’investissement.

 2)    Anticiper les coups durs, anticiper l’investissement

La capacité à anticiper les coups durs potentiels, et plus généralement, les dépenses de la vie (factures diverses, travaux…), favorise la construction de son investissement futur.

En effet, la projection sur le long terme étant gage de sécurité, celui qui sait faire face à l’imprévu, est plus à même de faire face à l’investissement.

Se constituer une épargne de précaution, est l’une des clés garantissant la réalisation d’un investissement immobilier quel qu’il soit.

 3)    Se gérer personnellement d’abord, pour mieux gérer objectivement ensuite

Sa gestion financière personnelle suivie quotidiennement, est preuve de sa capacité à gérer d’une manière globale, son futur locataire.

Il apparaît souvent très difficile de contrôler ses dépenses, de gérer son budget au quotidien. La gestion financière quotidienne, est souvent loin d’être « une partie de plaisir » ; notamment, car cette tâche apparaît bien plus complexe qu’elle n’y paraît.

Aussi, si l’on parvient finalement à contrôler rigoureusement et judicieusement, son argent au quotidien, alors il s’avèrera moins contraignant, de gérer la location résultant de l’achat d’un bien, que l’on mettrait en location.

En quelque sorte, il s’agit de « se faire la main » sur soi-même, pour mieux anticiper la gestion locative qui ne peut être efficace, que par une organisation assidue et avisée (la partie administrative qui s’y rapporte, nécessite une certaine rigueur et un sérieux, indispensables pour minimiser les mauvaises surprises).

4)    Donner du poids à la négociation

Sa capacité à gérer correctement son argent, est un fait qui tend généralement à rassurer son banquier.

Vous serez plus à même de présenter une offre correspondant à ses attentes.

Attester, son aptitude à contrôler son budget de par sa situation financière, pouvoir dire « je suis capable tous les mois de mettre telle somme de côté », c’est apporter la preuve que l’investissement souhaité n’est pas utopique, mais parfaitement réfléchie.

De plus, la clairvoyance de l’investisseur lui garantit de pouvoir négocier en ses termes, en ses conditions. S’il démontre une qualité indéniable dans la gestion de ses finances personnelles, alors il sera perçu comme un individu que l’on pourra difficilement duper. L’offre de prêt, n’en sera que plus alléchante. L’idéal étant d’obtenir un financement à 110%. Pour obtenir satisfaction, il est nécessaire de proposer des arguments irréfutables. La bonne gestion de ses finances en est un.

5)    Et de un, et de deux, et de trois…

Le premier investissement, s’il est bien pensé, est susceptible d’aboutir à un nouvel engagement, qui se conclura lui-même par un nouvel investissement, et ainsi de suite.

Puisque tout projet mené est indéniablement parsemé d’erreurs et de doutes. Les défauts constatés et parallèlement les qualités mises en œuvre, ne seront que richesses dans la construction d’autres projets ultérieurs.

Rebondir sur une meilleure affaire, réinvestir dans un projet qui s’avère encore plus bénéfique que le premier, ce n’est finalement que le souhait de tout investisseur avisé.

Merci Olivier.

Cet article a été rédigé par Olivier, du blog Économiser & Investir.

Pour gérer votre budget, vous pouvez également télécharger mon fichier gratuit disponible dans l’article consacré à la gestion de budget

Formation GRATUITE en 12 Modules Vidéo
111111111
Découvrez les 12 étapes INDISPENSABLES à connaitre pour réussir vos projets immobiliers...

Charles de Liberté Financière

Salut Olivier et Jérôme,
Je suis tout à fait d’accord avec toi : mettre de l’ordre dans ses finances personnelles est le premier pas sur la route de l’investissement immobilier. Certaines personnes ont du mal à gérer leur argent et/ou ont des dettes. Alors, si elles ne s’en sortent pas avec des sommes de quelques milliers d’euros, faire un crédit de plusieurs centaines de milliers d’euros pourrait être le clou de leur cercueil ! Rien ne sert de se précipiter pour acheter. Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, faire un budget, économiser et rembourser vos dettes sera le meilleur entraînement avant de commencer à investir dans l’immobilier.
Articles récents de Charles de Liberté Financière : Celui qui Remporte la Victoire Est Celui qui Pense Qu’Il en Est CapableMy Profile

Gwen

En ce qui concerne le point 3, j’emmettrai un petit bémol. En effet, me qualifiant sans honte de « bordélique », c’est l’investissement qui me force à être plus organisé, au minimum pour tout ce qui s’y rapporte. Je ne parle pas tant de la partie financière mais surtout de la paperasse… Du coup, c’est complétement dans l’autre sens en ce qui me concerne.
Articles récents de Gwen : Travaux moi-même: 700 euros de gain.My Profile

Cyril de meilleures-sicav.com

Bonjour,

tout à fait en phase avec ce billet. Je suis également assez en phase avec le commentaire de Gwen.

A titre personnel, je « range » en début de mois quand je reçois mon salaire et planifie mes virements. J’applique le conseil d’Oliver Seban dans « Tout le monde mérite d’être riche » : je me paie en premier. Ceci me laisse la liberté d’être moins « organisé » dans la seconde partie du mois, tout en montrant à mon banquier que je suis un « bon client ». J’ajuste le tir après le 15 du mois (une partie de ma trésorerie est sur le livret A).

Ensuite avoir les idées claires sur ces flux financiers futurs (équilibre loyers/remboursements, maturité des plans d’épargne ou assurance-vie) permet également d’être plus pertinents dans ces investissements.

Merci pour ce billet inaugural et qui remet les choses en perspectives.

Bonne journée,

Cyril
Articles récents de Cyril de meilleures-sicav.com : Commentaires sur Tracker pour débutant par CyrilMy Profile

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge